mardi 16 juin 2015

La ville sous le regard des citoyens

Qui pour définir réellement ce que sera le monde de demain ? Les villes de demain accueilleront d’ici 2050 près de 2,5 milliards d’individus selon un récent rapport de l’ONU : l’Inde, la Chine et le Nigéria en tête. En Europe, si la croissance sera moindre et la population certainement moins dense que les villes précédemment citées, des nouvelles peu réjouissantes viennent ternir un tableau déjà sombre, avec la pollution de l’air, la fluidité des transports en tête des problématiques.

Les villes de demain doivent donc s’organiser, autrement. Cette nouvelle organisation nous l’appelons la smart city. Par définition, ce terme dresse les contours d’une ville plus sûre, aux notions fortes de développement durable et d’énergie renouvelable, le tout combiné à une maîtrise des transports et le développement de nouveaux axes de communication permettant les échanges entre les citoyens.

Si le terme de smart city est encore émergeant, cela n’a pas empêché de nombreuses villes et collectivités à anticiper les mouvements des évolutions qui s’amoncèlent. Le numérique est au coeur des préoccupations pour résoudre ces nouvelles problématiques. Il est l’outil qui manquait pour aider à la transformation des villes.

Des Français sensibles mais mal informés


Les villes sont tout aussi aussi complexes que riches. Pour nombre d’entre elles, les initiatives fleurissent et corrèlent à une vraie demande de la part des populations. Mais pour émerger réellement, la question du modèle économique se pose encore. Dans un contexte d’économie collaborative et de société solidaire, la smart city se doit en effet de trouver un modèle rentable, et surtout obtenir l’adhésion de la société.

Car si la question de la rentabilité apparaît essentielle, l’analyse des comportements des citoyens requiert un certain attrait et trahit d’un manque d’information certain. Selon une récente étude menée par m20city, les chiffres attestent d’une méconnaissance de la part des Français. Le numérique apparaît inéluctablement comme une priorité auprès des citoyens. La ville intelligente devra nécessairement être connectée.