lundi 7 décembre 2015

La ville de demain sera collaborative

Consulter les habitants d’un quartier pour mettre en place de nouveaux projets d’urbanisme (découvrir le projet Unlimited Cities), renforcer l’efficacité des services publics en engageant le citadin dans une démarche citoyenne (découvrir J’aide ma ville, la plate-forme de la démocratie participative), favoriser une meilleure utilisation des capacités dormantes via la collaboration et le partage (découvrir les services offerts par l’écosystème Sharing City), combiner la mobilité partagée avec un aménagement urbain astucieux... Autant de possibilités qui s’offrent aux villes aujourd’hui !

Redessiner les contours de nos modes de vie urbains est un challenge est de taille. D’ici 2050, ce seront 3 personnes sur 5 qui vivront en ville. Bouleversements démographiques, climatiques, raréfaction des ressources naturelles mais aussi et surtout émergence de nouvelles pratiques de consommation... les évolutions et questions qui se posent sont nombreuses.

Les digital natives arrivent avec des pratiques de consommations modelées par une crise économique qui s'étire, contraint à plus d’imagination, à plus de mutualisation des moyens et des idées. En distance avec la notion de propriété, les digital natives portent haut et fort les bénéfices apportés par l’économie du partage et disent non aux vielles habitudes.

De façon plus large, c’est l’ensemble des ménages qui apprend à être acteur de sa consommation. Ces premiers frémissements se font ressentir dans les villes, apportant leur vent d'énergie positive. Les urbains, en demande d'un accompagnement de ces nouveaux usages, en appellent à leur mairies. C’est un défi pour des villes qui vont devoir gérer une véritable transition d’un modèle classique vers un modèle alternatif.


Dans cette course à l’évolution, de nombreuses collectivités répondent à l'appel des «Villes Intelligentes». Aussi séduisante soit-elle, la Smart City est souvent une chimère, une vision bien trop dépouillée de ce vers quoi doit tendre la ville. En effet, la Smart City en se concentrant sur la technologie, oublie de penser au lien social. Les innovations ont précipité la révolution des usages, dotant les citoyens d’outils nouveaux, sans réel accompagnement des usages. Il faudrait faire l'inverse et laisser les usages guider l’innovation pour recréer du lien social et améliorer la qualité de vie en agglomérations urbaines.

Nous préférerons donc le terme de «Ville collaborative», où les technologies de la Smart City comme l’Open Data, ont pour mission spécifique de relier citoyens, entreprises et acteurs publics vers un but commun, de créer la «valeur collective des villes». N'oublions pas que créer plus de lien et d'entraide, c'est aussi contribuer à créer des villes plus heureuses. L'économie collaborative est un réservoir de pratiques optimistes, enthousiastes qui séduisent. Pourquoi s'en priver ?


Reste maintenant à engager citoyens, pouvoir publics, entreprises pour développer une culture plus collaborative. À sa manière, Mon P’ti Voisinage apporte une solution à certaines de ces problématiques locales. Il rassemble les acteurs de la vie de proximité sur une seule et même plate-forme numérique, favorisant ainsi des applications concrètes du vivre ensemble... qui prennent effet dans la vraie vie.

Bénéficiant à toutes les composantes de la vie locale, par les services d’échange, la visibilité des commerces de proximité et des associations, des canaux de communication innovants et bien d’autres services, Mon P'ti Voisinage permet aux collectivités de jouer pleinement leur rôle, et aux citoyens de retrouver l’ensemble des services collaboratifs dont ils ont besoin. Patrick Biette, conseiller municipal à Thomery témoigne : «Mon P’ti Voisinage est un outil pour renouer le dialogue avec les habitants. Grâce à ces relais, nous pourrons tisser un maillage collaboratif à l’échelle locale*». Pour Charlotte Hamon, chargée de communication à la ville de Dinan "ce réseau favorise les échanges et encourage les rencontres entre habitants. Pour nous, il devient un canal important car il permet de partager une information ciblée de proximité et de collecter efficacement les remontées pratiques et doléances diverses. Toutes ces raisons font que nous appuyons de plus en plus fortement son déploiement à Dinan »


Mon P'ti Voisinage, acteur de l'économie positive et collaborative a énormément d'idées pour créer des villes plus heureuses et se fait un plaisir de les partager avec les collectivités, jouant tour à tour le rôle de facilitateur, conseiller, support ou agent du changement auprès de collectivité parfois perdues et souvent dépassées.


*Citation issue de cet article de 20 minutes : "Comment les villes participent à l'économie collaborative".