jeudi 26 février 2015

MPV présent au Trail des Corsaires !




Ce week-end, 28 février, aura lieu le Trail des corsaires : une expérience de 64 kilomètres inédite sur la ville de Saint Malo. Endu’Rance - du nom de la manifestation - se veut un challenge sportif et humain. Il est organisé par l’association les coureurs d’Aventures.

À cette occasion, un espace est réservé à l’Économie Sociale et Solidaire. Celui-ci regroupera une quinzaine des acteurs locaux du secteur. Mon P’ti Voisinage s’associe à l’évènement et sera présent vendredi et samedi à l’espace Patrick Varangot. Au programme de la journée : des exposants sympathiques :), des conférences, des animations, des jeux, des débats.

Notre stand sera animé par l’équipe : l’occasion de rencontrer Sarah, Alexis, Thomas, Jonathan et David intervenant sur ces 2 jours.


On vous invite à venir nous rendre visite et à jouer à notre jeu : la pesée du panier. En association avec CoopBio, le but du jeu sera d’estimer au plus près le poids du panier garni. À l’issue, nous vous inviterons à répondre à quelques questions sur l’économie collaborative. Celle-ci départegeront un vainqueur en cas d’égalité.


Le gagnant recevra le panier garni et, en prime, aura la chance de rencontrer l’équipe de Mon P’ti Voisinage au sein de ses locaux à Saint-Malo ;)



jeudi 19 février 2015

Saint Malo adhère à Mon P'ti Voisinage




Le projet Mon P’ti Voisinage fait des émules !

En effet, après un déploiement récent sur la ville de Dinan, dont nous vous exposerons plus de détails très prochainement, c’est au tour de la ville de Saint-Malo de nous rejoindre !

La Sharing City commence à faire son chemin et l’idée d’une ville connectée et collaborative a visiblement séduit la municipalité. La ville aux remparts s'immisce ainsi dans le projet et invite vivement les malouins et malouines à rejoindre le mouvement. Le mieux vivre ensemble devient réalité.

Merci à cette nouvelle ville bretonne de croire au projet qu’offre Mon P’ti Voisinage. 








samedi 14 février 2015

Mon P'ti Voisinage sur Maddyness.com




Ce week-end, Mon P’ti Voisinage, votre réseau social d’entraide et de proximité privilégié, fait partie de la sélection de Maddyness.com. Autour de 3 autres initiatives aussi innovantes les unes des autres, vous avez l’occasion de voter pour le projet auquel vous êtes le plus sensible.

Alors, afin de porter encore plus haut notre projet et faire connaître notre plateforme au plus grand nombre, soutenons-nous !

Suivez ce lien : 

Nous comptons sur vos voix :)



mardi 10 février 2015

Témoignage #1 : Véronique gagnante de notre concours Super Voisin




Véronique est la grande gagnante de notre concours Super Voisin. Originaire de la région Parisienne, elle a gentiment profité de son week-end à Saint Malo pour nous rendre visite la semaine dernière. Nous avons saisi l’occasion pour lui poser quelques questions ! 

Véronique, tout d’abord nous tenions à vous féliciter pour avoir remporter notre concours. Bravo ! Avec une communauté de 52 voisins, vous comptez parmi nos membres les plus actives. Mais comment avez­-vous découvert Mon P’ti Voisinage ?

Merci :) En vérité, je souhaitais créer un site internet pour mettre en lien tous les voisins de ma résidence. Mais après les conseils d'amis informaticiens, j'ai rapidement laissé tomber cette idée. J'ai alors effectué quelques recherches sur internet et c’est ainsi que j'ai découvert Mon P'ti Voisinage. À vrai dire, cela correspondait vraiment bien à l'idée que je me faisais d'un réseau de voisinage. J’en suis ravie. La plate-forme m’apporte aujourd'hui un soutien important dans ma volonté de créer du lien avec l’ensemble de ma communauté, mais aussi pour développer l'entraide au sein de notre résidence. Nous sommes pour le moment une cinquantaine à avoir intégré la communauté en ligne, et chaque mois de nouveaux membres viennent nous rejoindre !

Justement, chez Mon P’ti Voisinage, nous encourageons nos membres à devenir ambassadeur. Nous leur confions en quelques sortes les clés pour agrandir leur communauté. Quels conseils pouvez-vous leur donner pour qu’ils puissent développer eux-même leur voisinage ?

Il faut allier patience et perspicacité. J'ai remarqué qu'il faut prendre le temps de rassurer les gens qui ne sont pas dans une confiance innée en l’autre. Je pense qu'il faut s’impliquer personnellement pour rassurer ses voisins. Par exemple, je personnalise les flyers en y laissant un petit mot écrit à la main. J'essaie de discuter avec eux quand je les croise dans le hall, pour qu'ils mettent un visage derrière les documents que je pose dans leurs boîtes aux lettres. J'effectue aussi plusieurs opérations boîtes aux lettres pour plus d'impact. Et j'ai aussi créé une adresse mail spécial sur la résidence, c'est très utile.

Super, vous êtes pleines d’initiatives ! Ici, nous sommes très enthousiastes à l’idée d’améliorer le quotidien de nos membres et surtout d’instaurer un bon climat social entre habitants. À ce jour, quel est le plus beau projet que vous ayez mis en place sur notre plate-forme ?

J'ai tout simplement organisé une rencontre entre voisins afin de faire vivre le voisinage. Sans le site je n’aurais pas pu réunir autant de monde. Nous étions plus d'une trentaine de personnes à avoir répondu présent. Chacun a apporté boissons et gâteaux pour ce goûter. C’était très convivial ! Cette première rencontre nous a permis d'échanger et de trouver des idées pour fédérer notre communauté. Nous projetons désormais d'organiser des activités sportives comme du yoga, ainsi que des jeux de société 2 fois pas mois. Aussi, nous voulons prochainement mettre en place une bibliothèque collaborative !

Votre communauté est un bel exemple de comment nous imaginons notre projet ! Celui-ci est aussi le vôtre et nous sommes ravis que cela corresponde à vos attentes. Toute l’équipe vous remercie d’être passé nous voir. À bientôt !

lundi 9 février 2015

Ces initiatives qui changent le monde





À l’instar de Mon P’ti Voisinage qui souhaite apporter sa contribution à la transformation de la société et à amener les habitants à mieux consommer, nous nous sommes amusés au sein de l’équipe à recenser ces jeunes qui changent le monde. Comme nous, ils ont de l’énergie et des idées à revendre qui nous donnent chaque jour l’envie d’agir. Portraits de 5 jeunes entrepreneurs aux solutions plein d'avenir. Découvrez-les et dîtes-nous ce que vous en pensez :)

Il veut éveiller l’entrepreneur qui est en chacun


Comme beaucoup de jeunes de son âge, Matthieu Dardaillon, 25 ans et tout fraîchement diplômé, s’interroge sur le monde. Passionné d’entreprenariat, il cherche à rendre le monde plus riche.

Avec sa start-up Ticket For Change, il endosse le rôle d’aventurier du monde. Porté par le sens des initiatives et convaincu que le monde est un immense terrain de jeu, il sillonne les territoires afin de mettre en relation les entrepreneurs de demain, les acteurs du changement.

Ce qu’on aime ici c’est son ambition : changer le monde ! Il faut avoir une sacrée dose d’optimisme et d’enthousiasme pour se lancer dans pareille aventure.

Elle mets en relation les acteurs de demain


Seule femme de notre sélection, Leila Hoballah, 27ans et présidente de MakeSense cherche à donner un sens aux acteurs du changement social.

À travers sa Start-up, elle aide les entrepreneurs à trouver des solutions à leurs défis. Elle a déjà réussi à réunir plus de 1000 membres.

On aime cette idée : permettre aux idées créatives et innovantes d’émerger et de faire réussir le monde. Il nous apparaît essentiel de donner un coup de pouce aux projets qui peuvent changer le quotidien de chacun.

Il veut faire de la pub un don gratuit


Marre de vous coltiner 30 secondes de pub pour regarder une vidéo ? Et si ce temps pour rien vous permettait de faire un don ? C’est en tout cas l’idée qu’a initié un jeune Français de 19 ans, Vincent Touboul-Flachaire.

Ainsi sur Goodeed, chaque internaute peut accepter de regarder une vidéo. En contrepartie, l’entreprise pour laquelle la pub est diffusée finance l’envoi d’un vaccin, un repas, ou assure la plantation d’un arbre. Près de 500 000 ont déjà été envoyé. On aime !

Cette initiative est géniale. Rendre le don gratuit permet à chacun d’apporter son élan de solidarité. Chez Mon P'ti Voisinage nous surfons sur cette tendance.

Il aspire à nettoyer les océans


Avant-dernier de notre sélection, Boyan Slat vogue sur la tendance écolo. Cet étudiant néerlandais en ingénierie d’à peine 20 ans a imaginé un dispositif pour purger les océans des détritus laissés par les Hommes.

Ocean Clean Up est déjà reconnu. Si bien que son innovation aurait déjà récolté près de 2 millions de dollars. Quelques 38 000 donateurs l’ont par ailleurs d’ores et déjà soutenu. Il a remporté le prix de la meilleure conception Technique de l’Université de Technologie de Delft.

On aime son sens de l’engagement et sa réflexion pour mener à bien un projet aussi colossal. 

Celui qui veut nous faire aimer nos matins


Enfin, chauvinisme oblige, nous avons retenu un troisième français. Lui c’est un Nantais et s’appelle Guillaume Rolland. Il bricole depuis son plus jeune âge. C’est un passionné qui n’hésite pas à disséquer des objets pour mieux les comprendre. 

Guillaume nous a vraiment séduits. Son idée est géniale ! Fini les bips-bips assourdissants qui nous réveillent maladroitement. Grâce à lui nous nous réveillerons peut-être demain à la saveur d’un pain au chocolat tout juste sorti du four, aux senteurs d’un thé vert, ou encore plus insolite, à l’odeur d’un dollar.

Son innovation est déjà reconnue, si bien qu’il a participé l’année passée à la finale du concours Google Science Fair qui récompense les inventeurs de demain. Une version définitive est d’ailleurs déjà disponible sur ce site. 


Ce qu’on aime chez Mon P’ti Voisinage c’est son originalité et l’insouciance qu’il a à vouloir transformer un objet qui semblait pourtant intemporel.

mercredi 4 février 2015

La Sharing city : une alternative qui devient réalité




Dans nos sociétés modernes, l’idée d’avoir des populations connectées au sein des villes devient progressivement une réalité. Si bien qu’en France, ce concept commence à séduire et à émerger. 

La Sharing city
 - traduisez la ville de partage - est née de la volonté de transformer la société et de remettre la population au coeur des préoccupations. Certes le numérique a connecté les gens, les réseaux sociaux les ont identifiés, mais rien encore de les associent au quotidien.

Le concept s’articule autour de l'économie de partage et de la consommation durable, et prône des valeurs aussi bien sociales que sociétales. Considéré comme une avancée majeure et d’ores-et-déjà taillé sur mesure pour le fonctionnement des grandes agglomérations, la sharing city se veut une nouvelle vision partagée de l’économie. Dans un marché encore jeune, son potentiel est énorme.


Une alternative à la société d’aujourd’hui


Nos villes constituent des ressources inépuisables dans lesquelles transitent une somme conséquente d’actifs. Que ce soit en terme de biens (voitures, vélos, nourriture) que de services (entraide, baby-sitting, covoiturage), il existe une forte demande de la part des populations.

Aujourd’hui en France, hormis les réseaux sociaux, rares sont les mécanismes permettant aux populations de se regrouper aisément en réseau. C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’est né Mon P’ti Voisinage. La jeune start-up se veut comme une solution parallèle aux problèmes sociétales. À travers sa plate-forme, elle permet à l’ensemble des acteurs locaux d’interagir entre eux et surtout de bénéficier d’une offre structurée de services collaboratifs.

Avec la volonté de rendre nos villes plus intelligentes, de nombreuses collectivités ont d’ailleurs été séduites par le projet et ont rejoint le mouvement.