vendredi 19 février 2016

4 choses qui vont vous rassurer sur l’économie du partage !

L’économie collaborative, un choix évident pour certains, un sujet de méfiance pour d’autres. Certains freins ressortent souvent, alors, la rédaction du blog s’est donnée pour mission de rassurer les plus sceptiques d’entre vous !




Idée reçue n°1 : Vous êtes persuadés que vous n’avez rien à proposer 

Et pourtant, en y regardant de plus près, c’est bien une foultitude d’objets et de services simples et pratiques que vous pourriez offrir et échanger. Par exemple, cette perceuse flambant neuve que vous avez utilisée une seule et unique fois, pourquoi ne pas la partager ? Cet exemple est valable pour tout l’électroménager léger, les outils, le matériel de jardinage ou encore les aliments ! 

Qu’en est-il des services ? Comme une majorité de français, vous possédez sûrement une voiture personnelle, alors pourquoi ne pas emmener avec vous votre voisin dont le lieu de travail se situe à seulement quelques minutes du vôtre ? Vous avez là de quoi diviser par deux vos frais de déplacement domicile-travail ! Vous voyez, on a tous quelque chose à partager.

Idée reçue n°2 : La qualité des biens et services que vous pouvez vous procurer sur le marché de l’occasion et sur Internet laisse à désirer 

Cette inquiétude est légitime et c’est justement pour palier à cela que Mon P’ti Voisinage a aussi été créé. En effet, lorsque vous traitez avec votre voisin, vous pouvez facilement lui faire part de vos soucis, bien plus qu’avec une personne située à 600km de chez vous. L’objet que l’on vous a prêté ne fonctionne pas ? Vous n’avez qu’à traverser la rue pour le ramener et en parler à votre voisin.
Il est tout de même plus encourageant de faire confiance à celui que vous croisez tous les matins qu’à un inconnu du bout de la France.

Frein n°3 : Ça prend du temps 

Et pour les derniers qui pensent que participer à l’économie collaborative est chronophage et que ça nécessite du temps… Oui, rendre service prend du temps. Mais nous avons tout à gagner à réinvestir ces temps de vie partagés : ça fait du bien à nos relations. Et puis, aider un voisin en gardant ses enfants un soir… ça peut être autant de temps gagné quand ce même voisin viendra tondre votre pelouse pendant que vous irez à la plage.

Frein n°4 : Des économies, vraiment ?

Oui, vraiment. L’intérêt financier de l’économie collaborative est bien réel. Troc, achats groupés, échange de services, co-voiturage, garde d’enfants ou encore de cours particuliers,… sont autant de moyens pour dépenser moins. En utilisant la calculette collaborative, vous verrez combien vous allez pouvoir économiser chaque mois.