mardi 27 décembre 2016

« PARTAGEZ VOS JOUETS » ou comment expliquer le partage à ses enfants en janvier

Vous le constatez quotidiennement, le partage n’est pas une chose naturelle pour un enfant. Alors que les cadeaux à Noël ont été distribué avec profusion, l’occasion est trop belle pour se priver d’une petite séance pédagogique autour du partage de jouet. Pas de panique, voici un petit guide préparé par l’équipe Mon P’ti Voisinage qui vous donnera quelques clés. D’ailleurs, nous déclarons officiellement que janvier sera le mois du partage de jouets. L’occasion de faire le bonheur de tous les petits voisins du quartier.

En Janvier : invitez vos petits voisins à un gouter « partage de jouet »
Lancez un petit événement (sur Mon P’ti Voisinage ou dans la vraie vie) pour inviter vos petits voisins à un gouter. L’idée : chacun vient avec 1, 2 ou 3 nouveaux jouets reçus à Noël pour les faire découvrir à ses amis le temps d’un joyeux gouter partagé. Évidemment, chacun pourra ensuite repartir avec ses jouets ;-)
Profitez-en pour expliquer la notion de partage avec des mots simples. Succès garanti !

Au quotidien : faites de la pédagogie
Nos petits apprennent lentement, longuement et doucement à passer d’égocentrique à altruiste. Il faut donc être patient, communicatif et toujours positif ;-) Voici donc quelques clés d’apprentissage au partage.


Fait ce que je dis, fais ce que je fais :  commencez par montrez l’exemple à votre enfant.

À toi, à moi : lorsque vous jouez avec votre enfant, prenez le jouet puis rendez-le, l’idée est de lui montrer la réciprocité et surtout de lui faire comprendre qu’il ne craint rien à prêter son camion ou sa poupée.

La technique du supporter : si votre enfant a du mal à partager, pas de reproches, mais encouragez le à l’échange. 

CO-MUN-NI-QUEZ ! expliquez positivement les notions du partage et établissez des règles avec votre enfant.

Et le César est attribué à… : félicitez votre enfant à chaque fois qu’il fait un pas vers le partage.

Un pour tous, tous pour un : expliquez à votre enfant qu’il aura plus de jouets s’il les partage avec ses amis.

La déclaration universelle des droits de jouer : il faut parfois admettre

que votre enfant a le droit de ne pas partager son jouet. Toutefois, encouragez-le à en prêter un autre en allant en choisir un avec lui.